Perso Actif DéKANDE ( H14 ) Perso Actif



Dékande [DESCENDANT DE TROY]


La menace n'a jamais allongé la lame du sabre...
Passeport Numéro : H14
Race : Humain

Naissance : 3ème Toulatyee de la plaine Itude
Sexe : féminin
Blason de Dékande  [DESCENDANT DE TROY]
Marques de Célébrités • [DESCENDANT DE TROY]
Apparence Physique CHEVEUX : Longs, couleur de Feu
VISAGE : Ovale, les pommettes hautes
PEAU : Albâtre aux reflets dorés
YEUX : Verts émeraude
TAILLE : 170 cm
POIDS : 60 kg
Village Cyrandisse (L1041) Louche Agile
Expérience Niveau : Dieu intermédiaire
Activité Meurtres : 12
Morts : 2
Animaux - Griffon (A416) ( Voyageur )
- Adhenuzel (A2056) ( Monture )
- Buzz L'éclair (A1022) ( Livreur )
- Khal Bher'Son (A1334) ( Porteur )
- Rock Hi (A1337) ( Protecteur )
Equipement
Description
Je suis originaire de Falorne, d'une petite ville côtière au delà de la grande mer des sables. Je suis une sang mêlée, shamanide par ma mère et humaine par mon père. Ce dernier fut subjugué par les cheveux couleur de feu de ma mère, un trait extrêmement rare chez le peuple shamanide. Ensembles, ils eurent trois enfants dont un seulement atteignit l'âge adulte, moi !

Selon notre arbre généalogique, fièrement tenu à jour par mon père, je suis une descendante directe de Senjak, une des dernières grandes magiciennes de Troy. D'après lui, c'est d'elle dont j'aurai hérité mes prédispositions naturelles pour la magie et un caractère plutôt farouche, trop, selon certains... Mais cela a t-il encore une importance de nos jours ? Nous semblons avoir déjà oublié les erreurs de nos lointains ancêtres.

Très tôt, je me suis liée d'amitié avec Cheil, une jeune shamanide curieuse et intrépide, plus intéressée par les grands horizons que par la poussière savante des bibliothèques.

Ensembles, nous parvînmes pourtant à reconstituer, puis à réussir, l'antique incantation shamanide permettant de soumettre les tumus. C'est ainsi que mon amie fut, après Eluv, la première à plier de nouveau la volonté d'un tumur'au pour le mettre à son service. C'était il y a bien longtemps. C'était à une époque où tout était à découvrir.

Fascinée par les récits des aventures de mon illustre aïeule et encouragée par mon père, je décidai de quitter la quiétude de la demeure familiale pour retrouver les descendants de ceux qui l'avaient côtoyé.
Les résultats furent bien au delà de mes espérances. Je retrouvai, aussi incroyable soit il, quelques uns de ceux qui l'avaient connue de son vivant ! Personne et Trollack, par delà l'emprise du temps et sans qu'ils sachent eux même comment cela était possible, avaient vécu et assisté aux derniers jours de mon ancêtre ! Avec leur aide, je retrouvais rapidement la plupart des descendants de cette époque lointaine et fascinante.

Comme encore liés par cette amitié qui avait soudé nos ancêtres respectifs et face aux terribles difficultés que nous affrontions tous sur Thaanis, nous décidâmes de nous unir pour fonder la cité de Keirhenn.

Je devins alors Première Conseillère. A sa tête pendant plus d'un an, j'ai travaillé à en faire une cité libre, rayonnante, puissante et respectée.

C'est aussi à cette époque que je retrouvais une ancienne connaissance : Arkael de Langor. Lui et moi nous connaissions par l'intermédiaire de nos parents et surtout parce que j'avais pourris sa dernière année d'études à Schtekeldy. Bien plus âgé que moi, il terminait son apprentissage de l'art du combat et de la guerre, alors que j'entrais à l'Institut Arcanique de Falorne. J'avais alors dix ans et lui seize. Je pense avoir rôdé sur lui toutes mes techniques d'apprentie séductrice, la plupart de mes astuces de diplomate en herbe pour obtenir ce que je voulais de lui, ainsi que l'effet dévastateur de mon caractère entier et enflammé quand je découvrais mes limites à le convaincre. Je pense avoir contribuer largement à son plaisir de quitter l'école, une fois son diplôme en poche.

Pourtant, nous nous retrouvâmes avec une joie que ni lui ni moi n'avions soupçonné possible. Nous nous sommes découverts complices et unis par une profonde amitié réciproque.

Mais, Keirhenn était une cité jeune et exigeante. Telle une amante insatiable elle puisa sans ménagement dans mes forces, utilisant mon énergie pour grandir et se bâtir. Lentement, Dékande se fondait en Keirhenn, l'esprit de l'immense cité se nourrissant du mien, se l'accaparant pour le faire sien.

Trahie dans mon couple, anéantie par les atrocités vécues durant notre exploration de Sylfard, complétement désespérée, je sombrais alors dans une mélancolie de mauvais augure, qui me fit abandonner la tête de Keirhenn et toutes mes prérogatives officielles. Je me recroquevillais sur moi même, me coupant complétement de mon entourage.

Heureusement pour moi, Cheil refusa de me voir dépérir ainsi. Elle décida donc de m'aider contre mon gré en contactant tous ceux que mon état avait inquiété. Ils répondirent tous présent sans exception : Gokudo, Gagmalion, tout deux aujourd'hui disparus, et Treponema. Ensembles, avec l'aide d'Edorekin, toujours lié à Arkael, nous parvinment à ramener Arkael sur Thaanis. C'est grâce à eux que j'ai retrouvé mon meilleur ami et le goût de vivre. Je leur en serais toujours reconnaissante.

C'est à cette époque que je me suis rapprochée sans m'en rendre compte de Treponema. Le guerrier a su trouvé le chemin de mon coeur malgré son horrible apparence.

Petit livre des grands souvenirs, les bons et les moins bons :





Pour visualiser au mieux mon profil, vous pouvez récupérer et installer sur votre poste la police Traveling _Typewriter.

Merci à Uhrl, Ankh-Morpork et Mahak pour les idées piochées dans leurs CSS réciproque que j'ai pu réutiliser et améliorer à ma façon.


Calendrier Humain : 4ème Freyhar du Désert enneigé
Calendrier Shamanide : 22ème jour du Mhaï de Culzean
Page exécutée en 0.0098 secondes


© ZE TEAM 2005/2019 ... jeu PHP amateur gratuit, sans but lucratif.

Le site, le jeu et le forum sont hébergés par l'association :
Jeux Web

XHTML    CSS    RSS    Firefox